Le kit anti-Linky

Version juin 2017 – collectif de Tulle et son agglo -19 Corrèze

1. ENEDIS, violations des lois

2. ENEDIS, abus et pressions envers l’usager


3. Courriers de refus de l’usager

En cas de nouveau raccordement :

4. Liens pour s’informer

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

https://www.artemisia-lawyers.com/fran%C3%A7ais/publications-et-interventions/compteurs-linky/

Publicités

Communiqué du 27 octobre 2017

Le Collectif Linky Gazpar et Cie pour la défense des usagers de Tulle et son agglo ne cautionne en aucun cas les actes de violence commis à l’encontre de la société ENEDIS à LIMOGES (voir 24 octobre 2017 : incendie de véhicules Enedis à limoges).

Seuls, le dialogue et l’écoute peuvent apporter des solutions pérennes à tout problème.

Qu’en est-t-il des compteurs communicants, de l’implantation d’éoliennes en zones rurales, des augmentations de puissance des antennes relais de téléphonie mobile, ou encore, de la généralisation en cours du puçage RFID humain … ?

– absence d’information des usagers ;
– sourde oreille des élus représentants de l’État et des ministres concernés ;
– passage en force des poseurs.

Ce mépris du citoyen génère de l’exaspération chez les victimes de tels agissements et, de l’exaspération à la violence, il n’y a qu’un pas facilement franchissable.

Pour ce qui est du déploiement des compteurs-capteurs Linky, nous demandons donc, aux élus responsables sur le terrain, aux responsables de l’État et ministères concernés, un arrêt immédiat de la pose desdits compteurs dans l’attente d’un véritable débat public au sein des assemblées constituantes du pays.

Lire la suite « Communiqué du 27 octobre 2017 »

Linky permet d’espionner les logements – démonstration

Nous vous invitons à lire ce document publié par le collectif antilinky de Chartres de Bretagne, qui traite la question : Linky est-il piratable ?

https://collectifchartresdebretagne.wordpress.com/2017/10/01/linky-permet-despionner-les-logements/

Au cas où le lien ne fonctionnerait pas, voici le document « Linky permet d’espionner les logements » daté du 1er octobre 2017.

Le Tribunal de Grande Instance de Grenoble interdit à ENEDIS d’installer un Linky chez une personne

COMMUNIQUE (http://refus.linky.gazpar.free.fr/jugement-grenoble-20sept2017-com.pdf)

Le Juge des référés du Tribunal de Grande Instance de Grenoble, par décision du 20 sept. 2017, interdit à ENEDIS d’installer un compteur « Linky » dans le domicile d’un couple de propriétaires qui le refusaient.
M. et Mme F. domiciliés à MEYLAN (Isère), avaient fait savoir à la Sté ENEDIS qu’ils refusaient que l’on installe un compteur électrique communicant par radiofréquences, chez eux, compte tenu du fait :

  • Que leur fils électro-hyper-sensible, séjournait régulièrement chez eux,
  • Qu’ils craignaient pour la sécurité de leur logement, compte tenu de tous les incendies de compteurs ayant eu lieu en France ces derniers mois,
  • Qu’ils craignaient pour leurs appareils électroménagers, compte tenu de nombreux incidents et pannes consécutifs à l’installation de tels compteurs dans plusieurs régions de France.
  • Qu’ils redoutaient une atteinte grave aux libertés publiques, par le 1er pas vers la société du tout connecté qu’ils refusaient.

Malgré cela, la Sté ENEDIS, voulant passer outre, leur avait demandé au début de l’été 2017, de prendre rendez vous, afin de procéder à l’installation d’un compteur LINKY.

M. et Mme F. par l’intermédiaire de leur avocat, Me J.P. JOSEPH, ont donc saisi le Juge des référés du Tribunal de Grande Instance de GRENOBLE qui, par décision du 20 sept. 2017, indique :

« …En l’état des éléments scientifiques contradictoires produits aux débats par les parties, il n’est pas exclu totalement que les ondes émises par le compteur litigieux soient en mesure de causer un trouble à certaines personnes, même s’il s’agit d’un risque limité à certains  individus…Comme au surplus, le contrôle de la consommation électrique peut continuer à se faire avec le compteur actuellement en place, il est justifié de faire cesser le trouble manifestement illicite causé aux époux F… et d’interdire à la S.A. ENEDIS d’installer le compteur communicant par radio fréquence, dit « Linky » à leur domicile… »

Après la décision du Juge des référés du Tribunal d’Instance de Grenoble du 17 nov. 2016 qui ordonnait la désinstallation d’un compteur d’eau communiquant, qui avait été posé chez une personne électro-sensible, cette décision montre que l’institution Judiciaire commence à prendre conscience de la gravité des atteintes à la santé des nouvelles technologies.

Réunion publique le 27 septembre 2017 à Tulle

Madame, Monsieur,

Comme vous le savez, le conseil municipal de Tulle a voté une motion le 4 juillet appelant à un moratoire dans la pose des compteurs Linky à Tulle.

Cette motion n’a été suivie d’aucun effet, ni de la part d’Enédis, ni de la part de la société Painhas chargée de la pose desdits compteurs.
Les atteintes à la propriété privée se sont multipliées ainsi qu’à l’intégrité physique des personnes et nombreux ont été les Tullistes à manifester leur mécontentement et leur indignation par des appels téléphoniques adressés, tant au Maire de Tulle qu’à notre collectif.

C’est pourquoi, nous vous convions à la grande réunion publique que nous organisons à Tulle, le mercredi 27 septembre à 20 h salle Latreille, en vue :

  • d’informer la population sur son droit à refuser ces compteurs connectés et,
  • de mobiliser les Tullistes désireux, « de porter plainte auprès de la police nationale de sorte que la justice de ce pays soit saisie » selon les termes mêmes employés par le Maire de Tulle lors du Conseil municipal du 19 septembre.

Venez nombreux pour une mobilisation la plus forte possible et merci de bien vouloir diffuser, largement autour de vous, le tract ci-joint.

Bien cordialement à vous.

Pour le Collectif,
Jean-Louis Lemoigne.

Le conseil municipal de Tulle vote une motion pour un moratoire sur Linky

TULLE, communiqué du 8 juillet 2017

Madame, Monsieur,

Vous voudrez bien trouver ici, les articles de presse relatifs à la motion votée le 4 Juillet 2017, par le Conseil municipal de Tulle, motion qui demande un moratoire sur le déploiement du compteur Linky à Tulle.

Nous vous transmettrons cette motion accompagnée :

Cette motion va devoir être transmise, d’une part, au Ministère de l’Intérieur pour suite à donner et, d’autre part, à ENEDIS.

Si toutefois, ENEDIS poursuit le déploiement, vous êtes en droit de vous opposer fermement au remplacement de votre compteur que celui-ci soit, dans votre habitation ou à l’extérieur en vous appuyant sur cette motion et aussi sur la synthèse de la problématique juridique que nous vous avons adressée et dont voici un résumé en dix points principaux.

Bien cordialement,
Le Collectif

Conseil municipal Tulle 4 juillet 2017

Voici le prochain tract que nous allons distribuer à Tulle, avant le Conseil municipal du 4 juillet qui comporte à son ordre du jour la problématique du compteur Linky.

Nous vous invitons à faire suivre ce tract sans modération !

Pour nous donner plus de poids à la mairie, nous espérons que vous serez nombreux à nous rejoindre, le 4 juillet, salle du Conseil municipal à 18 heures.